Suivi des vipères péliades dans le Sancy

mardi 4 octobre 2016
par  Brigitte Bonnemains
popularité : 4%

La Vallée de Chaudefour, vallée glaciaire située au cœur du massif volcanique du Sancy, dispose d’une faune exceptionnelle typique des milieux montagnards. Elle ne compte pas moins de 976 espèces allant des mammifères tels que chamois, mouflons, marmottes jusqu’à l’apollon (Parnassius apollo), le monticole de roche (Monticola saxatilis) en passant par la vipère péliade (Vipera berus).

La vallée de Chaudefour, d’une surface de 820 ha étagés de 1137 à 1854 m d’altitude, a été classée réserve naturelle nationale en 1991 et les gestionnaires de la réserve, le syndicat mixte du parc naturel régional des volcans d’Auvergne et l’ONF ont programmé dans le plan de gestion 2011-2015 l’inventaire de la vipère péliade (Vipera berus).

Frédéric Durand, de la Société d’Histoire Naturelle Alcide d’Orbigny, a réalisé cet inventaire. La méthode utilisée consistait en des prospections de terrain avec une recherche systématique dans tous les milieux favorables : 248 péliades ont ainsi été dénombrées sur le territoire de la réserve naturelle de la vallée de Chaudefour et 19 hors réserve. Elles ont toutes été identifiées, nommées et possèdent chacune leur fiche individuelle de suivi. La coloration, les motifs de la tête et la disposition des écailles céphaliques permettent la reconnaissance individuelle photographique.

La limite entre les deux espèces aspic et péliade se situe exactement sur la limite de la réserve où un sujet hybride a même été trouvé, une femelle gestante. C’est le troisième cas d’hybridation recensé en France. La limite haute pour la péliade se trouvant à 1 700 mètres.

vipère péliade

A ce jour, c’est Philippe Loudin, garde de la RNN, qui poursuit le suivi de l’espèce ; il en est à 280 vipères péliades recensées et « fichées ». Au mois de juin 2016, les agents du service départemental de l’ONCFS du Puy-de-Dôme ont participé à une journée de reconnaissance : 1 couleuvre à collier et 19 vipères péliades ont été mesurées, pesées et photographiées.

Les agents de l’ONCFS ont pu s’exercer à dénicher les vipères pas toujours aussi faciles à repérer que cette femelle qui thermorégule sur un rocher. Ils ont également pu manipuler les reptiles et échanger sur le programme de suivi avec les spécialistes.

vipère péliade

L’inventaire mis en place aura permis de détecter une population importante de vipères péliades dans une zone où on la croyait peu abondante. La mise en place de ce programme de suivi très complet pratiquement inédit s’avère très intéressant du point de vue de cette espèce de plus en plus menacée. En effet, l’actualisation en 2015 de la Liste rouge des espèces, met en exergue les pressions qui pèsent sur cette vipère. La disparition des ses habitats et la fragmentation de ses populations ont conduit la péliade à passer, en moins de 10 ans, du statut de « préoccupation mineure » à la catégorie « vulnérable ».

La vipère péliade mesure en moyenne 50 à 70 cm de longueur pour un poids variant de 60g à 1kg pour les plus gros spécimens. L’espérance de vie de l’espèce Vipera berus est d’environ 20 ans.
C’est un serpent que l’on rencontre généralement sur les pentes rocailleuses mais il est possible aussi d’en observer en plaine.
De l’accouplement vers avril-mai, à la sortie d’hibernation, 5 à 15 serpenteaux naitront en septembre-octobre. Ils s’alimenteront rapidement de lézards et de petits batraciens.

La vipère péliade est venimeuse ; elle tue ses proies, petits mammifères et oisillons, grâce à son venin très puissant.
Vipera berus provoque très peu de blessures mortelles ; l’homme est rarement mordu car il s’agit d’un serpent craintif qui préfèrera la fuite.

La vipère péliade est une espèce protégée reprise à l’article 4 de l’arrêté du 19 novembre 2007 fixant les listes des amphibiens et des reptiles protégés.

En France, la vipère péliade est surtout présente dans le Nord-Ouest, le Massif Central et le Nord du massif alpin. Ses principales populations régressent de façon notable en Bretagne et Normandie du fait de l’altération du bocage ; le réchauffement climatique serait également une cause de diminution de son aire de répartition.


http://www.oncfs.gouv.fr/Connaitre-...

Météo

Ville(FRXX1309)

Conditions météo à 19h00
par weather.com®

Averses

8°C


Averses
  • Vent : 3 km/h - sud sud-ouest
  • Pression : 997 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 13 décembre
par weather.com®

Inconnu

Max 8°C
Min 8°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 14 décembre
par weather.com®

Averses

Max 11°C
Min 7°C


Averses
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 50%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 15 décembre
par weather.com®

Averses

Max 8°C
Min 2°C


Averses
  • Vent : 24 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 16 décembre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 6°C
Min N/D°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 17 décembre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 6°C
Min 1°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 18 décembre
par weather.com®

Orage épars

Max 8°C
Min 5°C


Orage épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 19 décembre
par weather.com®

Nuageux

Max 9°C
Min 1°C


Nuageux
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<< Prévisions


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 mars 2017

Publication

283 Articles
15 Albums photo
Aucune brève
12 Sites Web
15 Auteurs

Visites

31 aujourd'hui
38 hier
113341 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés